En France, on recycle 22 % des déchets générés

HUMANA FRANCE TEXTILE

Dans l'Union Européenne (UE), la quantité de déchets générés par personne en 2014 s'élevait à 475 kg par an en moyenne, 10 % de moins par rapport aux 527 kg atteints en 2002. Depuis 2007, la production de déchets municipaux par personne présente une diminution progressive dans l'Union Européenne. Dans le cas de la France, le nombre par habitant est supérieur à la moyenne européenne : 511 kg, dont 22 % sont recyclés, 17 % sont devenus compost, 35 % des cendres, et 26 % sont envoyés à la décharge.

 

La proportion de déchets municipaux recyclés ou compostés dans l'Union Européenne a augmenté régulièrement : est passé de 17 % en 1995 à 44 % en 2014. La quantité de déchets municipaux produits varie considérablement entre les états membres : avec moins de 300 kg par personne en Roumanie, suivi de la Pologne, la Lettonie, la République tchèque et la Slovaquie.

 

À l'extrémité de l'échelle, le Danemark (759 kg par personne) possédait la plus grande quantité de déchets générés en 2014, bien devant le Chypre, l'Allemagne et le Luxembourg, avec des quantités plus faibles, mais au-delà de 600 kg par personne et Malte, l'Irlande, l'Autriche, les Pays-Bas, la France et la Grèce, avec des valeurs comprises entre 500 et 600 kg par personne.

 

Ces différences s'expliquent par les différentes politiques de gestion des déchets au niveau municipal.

Humana France, qui a recueilli un total de 347 tonnes de textile utilisé en 2015, vise à augmenter les niveaux de préparation pour la réutilisation et le recyclage.