Club de Fermiers Congo : la durée des projets, une des solutions

HUMANA RDCONGO_COOPERATION_3


La durabilité et la viabilité du travail mené à bien dans les projets de coopération d'Humana sont fondamentales. Les projets d'agriculture achevés il y a maintenant un an à Gemena en République Démocratique du Congo en sont un exemple. Dans leur ensemble, ces deux actions basées sur le modèle Farmers Club ont impliqué plus de 21.000 petits agriculteurs.

 

À l'heure actuelle, la majeure partie de ces agriculteurs sont encore organisés par les Club, ils travaillent ensemble et appliquent les techniques d'agriculture durable apprises durant le projet. Cependant, il existe certains aspects moins positifs : le nombre d'agriculteurs a diminué et cela malgré le fait que cet élément fut abordé lors de la mise en place des projets. Les différences de genre peuvent néanmoins se ressentir : la femme continue à assumer la grande majorité des tâches, tant dans les champs qu'au sein du foyer (approvisionnement de l'eau, du bois, des aliments, etc.)

 

Toutefois, les résultats étant quant à eux distincts, l'objectif était d'améliorer les revenus des participants en partie dû à la durée de ces actions :

 

* La première action fût développée avec des fonds propres et des fonds provenant de l'Agence Espagnole de la Coopération Internationale pour le Développement (AECID) et de Sympany. Elle a duré cinq ans et a impliqué 4.000 producteurs qui ont pu compter sur le vaste et constant soutien de l'équipe de HPP Congo, étant donné qu'une partie de l'équipe s'est installée dans les communautés dans lesquelles beaucoup des voisins ne faisaient pas partie du projet, ces derniers ont appris et reproduit les techniques démontrées. De même, en marge des aspects purement agricoles et productifs, le projet a inclus des thèmes tels que l'alphabétisation des adultes, l'assainissement ou les conditions sanitaires, ce qui a donné lieux à des résultats plus positifs dans la majorité des conditions de vie de la communauté.

 
* La deuxième action elle, n'aura duré que deux ans (durée insuffisante pour que les 17.000 agriculteurs participants puissent acquérir toutes les connaissances enseignées). La méthode définie par le donateur pour mettre en place le projet suppose qu'elle ne s'en tienne qu'à un cadre productif.

 

L'analyse de tous ces résultats et l'expérience accumulée serviront de base pour l'élaboration et le développement des futurs Clubs de Fermiers, tout en intensifiant les éléments positifs et en éliminant ou du moins en minimisant les éléments négatifs. Les projets d'agriculture mis en place par les membres d'Humana People to People ont impliqué 90.000 producteurs répartis dans près de 400 projets dans 14 pays. Ce chiffre permet de mener à bien une évaluation globale et réunir une grande quantité d'information afin d'améliorer les futures actions.

 

Actuellement, HPP Congo continue à travailler dans la région avec un autre Club de Fermiers qui compte un millier d'agriculteurs. Ce projet prendra fin en décembre de cette année.